mercredi , 17 octobre 2018

Interview Chris Hanage de Papaya mobile

Papaya mobile est un acteur du mobile initialement spécialisé sur Android et ayant des activités en Asie, aux US et en Europe. J’ai eu le plaisir d’échanger avec Chris Hanage qui dirige l’Europe pour Papaya, qui se concentre désormais sur Appflood, son principal produit à destination des développeurs iOS et Android. Il s’agit principalement d’un outil de cross-promotion permettant de faire des deals en direct, et proposant bien sur d’autres outils comme de l’analytics ou de la mediation d’adnetwork. Je vous invite à lire / voir l’interview ci-dessous de son General Manager Europe.

Papaya mobile est un acteur mobile présent depuis longtemps, pouvez-vous nous présenter la compagnie plus en détail?

Nous sommes une entreprise chinoise, fondée à Pekin en 2008 par Si Shen and Qian Wenjie, qui est centrée sur la monétisation et la découverte d’applications. Je suis dans le mobile depuis un moment et on s’aperçoit que même si les plateformes changent, les développeurs ont toujours les mêmes besoins, trouver de nouveaux utilisateurs et les monétiser. Pour ma part, je suis basé à Londres pour gérer le siège européen de Papaya Mobile. En Europe, nous sommes aujourd’hui centré sur notre produit Appflood, une plateforme publicitaire mobile.

logo appflood

Qu’est ce qui différencie Appflood des autres adnetworks comme Inmobi, Millennial ou Chartboost spécialisé sur une verticale particulière?

Il y a une fragmentation énorme sur le marché, qui se manifeste totalement sur l’activité des adnetworks, le nombre de SDK pour chaque activité d’une app (analytics, publicité, testing…). C’est une période très compliqué pour le mobile. Bon nombre d’acteurs tentent de se différencier d’une manière ou d’une autre. Appflood est une plateforme publicitaire qui apporte de la transparence, contrairement à bon nombre d’adnetworks qui opérent comme des boite noires. Cela veut dire qu’avec Appflood, en tant qu’éditeur ou annonceur, vous reprenez du contrôle et pouvez décider de ne pas diffuser vos publicités sur tel ou tel éditeurs ou inversement en tant qu’éditeur choisir quel annonceur sera diffusé sur votre app. Deuxièmement, nous permettons les deals directs, un éditeur peut contacter un autre éditeur et mettre en place un partenariat de manière très simple et transparente. Enfin, nous sommes une one-stop plateforme, on travaille avec la plupart des outils de tracking, des outils de méditations, on simplifie et fluidifie les transactions entre les parties.

Quel est votre business model?

Nous prenons une fee, une commission sur chaque transaction. C’est à dire que nous prenons une commission uniquement quand la publicité fonctionne, c’est donc un win win pour tout le monde.

Quelles sont les set-up possibles pour travailler avec Appflood en tant qu’éditeur?

Nous sommes ouverts à tous les set-up, nous souhaitons être le plus flexibles possibles. Vous pouvez installer notre SDK ou opérer en serveur to serveur. On est compatible avec tous les outils de tracking que cela soit Adx ou Has offers par exemple.

Qu’en est-il des formats publicitaires, avez-vous des formats propriétaires?

Et bien nous travaillons bien sur avec les standards du marché mais travaillons également à de nouveaux formats dont nous pensons qu’ils seront les prochains standard dans les années à venir. Les intégrations de formats au sein du contenu, qu’on appelle également native advertising sont bien sur quelque chose que nous regardons de près. On voit de plus en plus de développeur intégrer de la publicité vidéo au sein des newsfeed. Il va y avoir un explosion de ce type de format et Appflood sera bien sur partie prenante dans ces innovations.

Quels sont vos plans concernant le RTB mobile?

Nous allons bientôt annoncer quelque chose à ce sujet. Certains dans le mobile pense que le RTB va réduire la marge de manoeuvre des adnetworks en rendant le volume d’inventaire disponible beaucoup plus faible. Je ne pense pas cela, je pense plutôt que le RTB ou l’achat programmatique n’en est qu’au début. Je considère que cela va permettre au marché mobile de grandir. Je pense que tout ce qui apporte efficacité et transparence aide le marché, je suis donc très ouvert et intéressé par les possibilités qu’apporte le RTB.

Comment voyez-vous le marché français?

C’est un marché important en terme d’activation de devices, d’inventaire et d’usage mais aussi en termes d’investissements mobile. J’entends notamment par la la LTV des utilisateurs qui est bonne et qui permet aux développeurs d’investir en acquisition. Nous voyons la France comme un des marchés clés en Europe.

Quels sont vos plans de développement pour 2014?

Nous allons continuer d’innover et de pousser pour plus de transparence. Par ailleurs, en tant qu’entreprise chinoise, nous avons un avantage compétitif majeur pour tous les acteurs qui souhaiterons pénétrer ce marché qui est énorme en terme d’activation de smartphone. Le deal récent d’Apple en Chine est d’ailleurs bien sur remarquable. On voit bien que la demande des développeurs pour pénétrer ce marché est forte, mais c’est un marché difficile à pénétrer avec succès et très fragmenté. Papaya est dans une position unique pour répondre à cette demande et les accompagner.

ndlr : un point important pour les éditeurs est les conditions de paiement. Appflood paie 2 fois par semaine, avec un min de $100.

Le blog d’Appflood est intéressant à consulter, notamment le résultat d’une étude faite récemment. La question a été posé à des développeurs pour savoir sur quoi ils se basent pour choisir quel adnetworks choisir pour monétiser leurs app :

etude Appflood sur le choix adnetwork

Appflood propose un livre blanc à télécharger sur la monétisation sous Android.

Suivre l’actualité sur Twitter, Appflood et de Papaya.

A propos de Vincent Tessier

Vincent Tessier
VP Demand Partnerships chez adsquare, Audience Management Platform pour mobile. Diplômé de l'ISC Paris et du MBA MCI de l'ILV. Co-fondateur des afterworks MobileDrinks.fr et co-organisateur des conférences AppDays 2015.

Check Also

interview-loopme

Interview Pete O’Mara-Kane, VP Sales de LoopMe

S’il y a bien 3 mots tendances en ce moment, c’est bien video / mobile …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *