jeudi , 23 novembre 2017

Retour sur le mobile world congress 2014 avec Jerome Stioui

Le Mobile World Congress, plus grand salon dédié au mobile, a eu lieu la semaine dernière à Barcelone. La plupart des acteurs de l’ecosystème ont profité de l’évènement pour faire leur annonce de lancement produit ou d’acquisition. L’actualité mobile a par ailleurs été brulante depuis 15 jours, avec le rachat de Whatsapp, Apple qui nuance l’utilisation de l’IDFA, la saga des app booster qui continue. L’occasion de faire un point sur le salon et ces différentes actualités avec Jérome Stioui, co-fondateur et CEO de l’agence mobile Ad4screen qui exposait pour la 2ème année consécutive à Barcelone.

Interview vidéo de Jérome Stioui

Facebook rachète Whatsapp

facebook-whatsapp

Facebook a sorti son carnet de chèque quelques jours avant le MWC, pour se payer une des apps de messagerie instantanée les plus en vogue, Whatsapp. Certes, il n’y a que 3 milliard en cash le reste en stock, mais la valorisation de cette app qui n’a quasiment aucune stratégie de monétisation a étonné tout le marché. On a senti l’emprise de Facebook sur le salon cette année avec bien sur la keynote de Mark Zuckerberg mais bien sur avec ce rachat qui montre la capacité de Facebook à se projeter sur la monétisation. « Facebook a clairement réussi sa conversion mobile first, si on se rappelle les doutes émis par le marché sur la capacité de Facebook à monétiser le mobile lors de son introduction en bourse. On sent la volonté de Facebook d’imposer son SDK pour maîtriser les données, notamment avec l’objectif de lancer son propre réseau publicitaire mobile sur des applis tierces » nous dit Jérome Stioui.

stand ad4screen MWC2014
Le stand d’Ad4screen au salon mobile de Barcelone, le MWC 2014

Apple revient sur l’IDFA

iAd logo appleApple a encore une fois modifié les règles du jeux sur son store, cette fois en bloquant les apps qui récoltait les IDFA de ses utilisateurs, si elles ne diffusaient pas de publicité sur leurs propres apps (voir l’article du JDN « Apple veut-il tuer le marché du reciblage et du RTB mobile »?). Cette nouvelle a en effet surpris tout le marché, étant donné que l’UDID avait été déprécié en faveur de l’IDFA depuis plus d’un an. L’IDFA avait été crée à des fins publicitaires, avec une logique d’opt-out et de réinitialisation et du jour au lendemain des apps qui utilisait l’IDFA sans afficher de publicité ont été rejeté du store. Deux commentaires sur ce sujet, le SDK ad4screen cumule à la fois les fonctionnalités de tracking et d’in-app messaging, ce qui permet d’être en respect avec les nouvelles règles d’apple. Pour autant, cela parait dur à gérer en pratique puisqu’il suffirait de mettre une bannière au fin fond d’une application pour être en règle. Soit il s’agit d’une rumeur sans suite soit c’est le début d’une décision d’apple de supprimer l’IDFA. Il se dit qu’Apple souhaite laisser le champ libre à sa régie publicitaire iAD, également qu’Apple discuterait avec la FTC (Federal Trade Commission) qui encadre les logiques de données, d’un autre côté Apple veut reprendre la main sur ses données, tout comme Facebook. En tous les cas, cela remet au goût du jour le fingerprinting, méthode algorithmique certes pas parfait mais qui permet de s’affranchir des règles d’Apple pour identifier ses clients et prospects.

La fin des appbooster

Magic Solver app boosterMagiscolver s’est fait récemment sortir du store, la suite du ménage qu’Apple a initié l’année dernière avec le rejet d’Appgratis. La nouvelle a bien sur été discuté sur le salon notamment parcequ’il y avait plusieurs acteurs dit appbooster qui étaient présent et qui continue de traire la vache mais ont sent qu’ils cherchent tous à changer de modèle. Pour le coup, Apple a été cohérent et a poursuivi la démarche d’Appgratis en sortant d’autres apps. Appsfire et Appli privé sont sortis de leur fait en s’orientant vers d’autres business. Dans tous les cas, on retombe maintenant sur des logiques plus sophistiqué, la promotion d’application passent par du fil rouge, du display et du RTB. On a vu d’ailleurs beaucoup d’adnetworks annoncer le lancement de leur place de marché adexchange, nous explique Jérome Stioui.

Nokia lance un téléphone sous Android

nokia-androidMicrosot a racheté Nokia récemment, le deal est sur le point de se terminer. Or Nokia annonce le lancement d’OS sur Android et non sur Windows phone, ce qui est un désaveu important. Il n’y aura pas de 3ème acteur majeur, il y a clairement que 2 gagnants, iOS et Android, qui ont gagné la guerre du volume. On a aussi vu sur le salon l’arrivée en force des objets connectés, comme les montres connectés avec notamment les Samsug Galaxy Gear 2 et Gear fit. Ces objets progressent sont plus design et n’ont plus besoin d’être rechargé tous les jours, embarquent des fonctionnalités para-médicales comme le podomètre, le calcul du rythme cardiaque. Par ailleurs, en tant que marketer je retiens que ces objets peuvent recevoir les push notifications de nos applis préférées, c’est une des rares fonctions directement intégrées. On va avoir un marketing relationnel encore plus proche du consommateur. Le protocole du push va ainsi irriguer l’ensemble des devices connectés, au delà du smartphone. On recevra nos notifications sur notre frigo, sa montre ou dans sa voiture connectées. BMW était d’ailleurs présent sur le salon dans le but de faire une démonstration de sa voiture connectées à venir. Apple a également annoncer une application iPhone, CarPlay qui mettra l’iPhone au centre de la voiture en projetant l’écran de son téléphone sur l’écran du tableau de bord.

Tendance de la publicité mobile

tendance-marketing-webIl est toujours intéressant de voir les stands sur les salons, écouter les discours et lire les gros titres sur les plaquettes marketing. J’ai donc demandé à Jérome qu’elles étaient les mots clés, autrement dit les buzz word entendu ici et là. Ces dernières années le focus était vraiment porté sur l’acquisition, on sent désormais que cela s’équilibre. Tout le monde parle désormais d’engagement, de fidélisation et le levier principal est la donnée d’où le terme de data-drivent qui est dans toutes les bouches. Le retargeting va permettre par exemple de faire revenir les utilisateurs qui avaient refusés les push notification et qui font probablement partie des segments d’utilisateurs ayant la plus forte probabilité de convertir. On s’appuie pour cela sur de la segmentation, de l’analyse predictive, l’analytics. C’est tout simplement la suite logique qu’on a vécu sur le web il y a quelques années.

Pour suivre l’actualité d’Ad4screen, twitter, facebook, blog.

A propos de Vincent Tessier

Vincent Tessier
VP Demand Partnerships chez adsquare, Audience Management Platform pour mobile. Diplômé de l'ISC Paris et du MBA MCI de l'ILV. Co-fondateur des afterworks MobileDrinks.fr et co-organisateur des conférences AppDays 2015.

Check Also

Mobile Word Congress MBA MCI coverage Thierry Pires Vincent Tessier

What’s up au Mobile World Congress 2013?

Quand on travaille dans le mobile il y a un endroit où il faut aller …

Un commentaire

  1. il faudrait demander a Jerome Stioui d’arrêter de dire n importe quoi ! [merci de l avoir corrige] mais je tiens a preciser qqs elements.

    1. Appsfire n a pas été « retire » par Apple. C est nous meme qui avons retire notre app du store d apple et de google, chose prévu plusieurs mois a l avance alors que notre app avait vu plusieurs mise a jour acceptée . nous replacerons ces apps le moment venu…
    2. au passage nous avons conserver notre seconde app d app discovery dans l app store pour les developpeurs appelée Appstatics
    3. les apps de magicsolver (une bonne 30aine) sont toujours dans l Appstore. Rejete quoi? qui?
    4. D ailleurs celle d ad4screen « App4Free » aussi…https://itunes.apple.com/fr/app/app4free-des-apps-payantes/id517262295?l=en&mt=8 > on en parle pas?

    Ouriel Ohayon
    Appsfire.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *