dimanche , 24 mars 2019

Comment optimiser le référencement des applications dans les magasins ?

Le référencement sur les magasins d’applications est une étape vitale dans le cycle de vie d’une application mobile ou tablette. En effet, le magasin d’application demeure le principal lieu de découverte des applications (63% selon Forrester Research) avec le bouche à oreilles (50%), loin devant les sites web (15%) et l’email (5%). L’App Store d’Apple ou le Google Play sont devenus véritables carrefours d’audiences (plus d’un million de personnes visites l’App Store le week end selon une étude IFOP/Surikate 2012).

Une fois soumise dans un magasin d’applications et validée, l’application est disponible au grand public via une « fiche produit » qui donne la description de l’application et permet son téléchargement.

Cette fiche produit comprend des informations de 3 natures distinctes :

  • L’identité de la marque : titre, icône, visuels avec copies d’écran, identité de l’éditeur ;
  • Le périmètre fonctionnel de l’application : description de l’application et d’éventuelles mises à jour, vidéo de démonstration, catégorie thématique ;
  • Les avis des utilisateurs : notation de 1 à 5 étoiles, commentaires positifs ou négatifs sous forme de courts textes.
iOS-Landing-Page ASO mobile marketing
exemple de landing page sur l’App Store, iOS8
Android-landing-page ASO
exemple de landing page sur Google Play Store

Elle génère un contexte plus ou moins favorable au déploiement rapide de l’application.

  • Certains éléments ont un impact direct sur la perception du consommateur. Ainsi, les visuels avec copies d’écrans et les vidéos de démonstration peuvent inciter le visiteur de la fiche produit au téléchargement de l’application.
  • D’autres ont un impact indirect car ils sont pris en compte par les algorithmes de classement des magasins d’applications. Les notes laissées par les utilisateurs sont un des indicateurs qui influe fortement sur les classements et elles ont un grand pouvoir de viralité. D’autres informations sont prises en comptes par ces algorithmes comme le nombre de téléchargements pendant une période donnée et la rétention de l’application. Empiriquement, on constate que chaque algorithme a sa propre spécificité avec des classements assez stables sur Google Play au contraire de ceux d’App Store qui peuvent connaître de brusques variations.

App-Store-OptimizationSur le web, le référencement des sites vis-à-vis des moteurs de recherche a donné lieu à l’émergence de techniques d’optimisation (SEO search engine optimization). Dans l’univers applicatif, le référencement des applications sur les magasins d’applications voit émerger lui aussi des bonnes pratiques d’optimisation de ces fiches produits : l’ASO (App Store Optimization).

Les techniques ASO doivent être utilisées tout au long du cycle de vie d’une application (en amont lors de la phase de développement, lors de son lancement, pendant une mise à jour) et quasi quotidiennement. Pour quelques conseils simples, on pourra se référencer à :

http://jirout.me/app-store-optimization-title-keywords-screenshots-description-ratings-reviews/

http://www.apptamin.com/fr/blog/aso-antiseche/

http://www.asoprofessional.com/mine/asoninja2013.pdf

Tout comme les ecommerçants optimisent le moindre aspect de leurs fiches produits pour maximiser leur chiffre d’affaires, les éditeurs d’applications doivent travailler l’ensemble des paramètres de leurs fiches produits sur les magasins d’applications pour maximiser le nombre de téléchargements. Par exemple, afin de choisir un logo efficace et impactant, un éditeur d’applications peut tout à fait réaliser un A/B test avec une campagne display sur le web et sélectionner le logo générant le taux de clic le plus élevé. Grâce à ce travail d’optimisation, Soundcloud a augmenté ses téléchargements de 10% (allant même à simuler via une landing page le contexte d’un magasin d’applications).

Un éditeur peut également utiliser des nouveaux outils d’aide à l’optimisation et de suivi concurrentiels des positions dans les magasins en fonction de mots clés : Appmind, Apptweak, Sensor Tower et le français Vizapp.

La mise en place d’un chantier ASO aura pour objectif de dépasser ses concurrents sur des mots clés prédéfinis et d’améliorer in fine le classement de son application. Ces optimisations devraient être facilitées par la mise à disposition par Apple d’un grand nombre de métriques relatives à ces fiches produits (nombre de visites sur la fiche, sources de trafic, etc…) lors d’une prochaine mise à jour de iTunes Connect [PDF] (annoncée en juin 2014).

Signalons enfin les efforts permanents des différentes plateformes pour fournir aux éditeurs des outils et des fonctionnalités afin de mieux exposer et faire découvrir leurs applications. On peut citer par exemple :

 

 

 

A propos de Jérôme Perani

Jérôme Perani
18 ans d’expérience dans les médias (Canal+, Lagardère) et les télécommunications (Orange). Fort de sa contribution au développement d’une vingtaine de marques sur mobiles, tablettes, smart TV et voitures connectées (+100 applications depuis 2008), Jérôme a la conviction que les applications mobiles/tablettes jouent un rôle vital, dans tous les secteurs d’activités, pour développer le chiffre d’affaires et améliorer la relation client.

Check Also

Comment créer des visuels efficaces pour maximiser les performances de votre publicité mobile ?

On imagine souvent qu’il est facile de créer du contenu publicitaire pour mobile lorsque l’on …

2 commentaires

  1. Ah je me disais aussi qu’il y aurait des moyens d’arriver à mieux exister dans ces stores d’applications.
    Merci pour toutes ces informations et outils cités.

  2. Merci infiniment j’ai trouver la réponse a ma question merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *