mercredi , 22 mai 2019

Interview de Sylvain Le Grill, media buyer pour Social Point

On ne donne pas assez souvent la parole aux clients, les annonceurs. En mobile app, on les appelle plutôt les app developers, et les plus gros app developers sont les studios de développement de jeux. Allons à la rencontre aujourd’hui d’un studio Européen basé à Barcelone, Social Point, qui édite Dragon City et Monster Legends, entres autres. Quels sont les problématiques que les studios de jeux rencontrent en termes de user acquisition? Les studios sont-ils Facebook dépendant? Quels outils utilisent-ils? Est-ce que les adnetworks sont toujours leur partenaires principaux? J’ai le plaisir d’interviewer aujourd’hui Sylvain Le Grill, Media Buyer pour Social Point.


sylvain legrill-social point mobile
1/ Peux-tu présenter ton parcours et ton entreprise Social Point?

Social Point a commencé a développer des jeux free-to-play sur Facebook en 2008 et est basée à Barcelone. Après être devenu le 3ème plus gros développeur de jeu Facebook, l´entreprise développe aujourd’hui ses jeux presque exclusivement sur mobile. Nos jeux principaux, Dragon City et Monster Legends, sont des jeux avec une audience massive et engagées. A titre d’exemple. Dragon City représente 25 million utilisateurs actifs par mois  et 17 million de fans sur Facebook. J’ai rejoint l’équipe Media Buying de Social Point cette année afin de m’occuper des campagnes d’acquisition d’utilisateurs pour Monster Legends. Avant mon installation à Barcelone, j’étais chez Fyber (ex-Sponsorpay) qui est maintenant une régie 100% mobile mais qui à mon arrivée était encore un service de monétisation pour jeux web. Qu´importe si son produit est web ou mobile, Fyber a toujours priorisé sa relations avec les éditeurs de jeux. Il n’y avait donc qu’un pas pour passer de leur coté. Quand Social Point m´a contacté pour gérer leur budget média, j’ai voulu tenter l’aventure.

2/ Tu as été à la fois coté éditeur avec LeKiosk et désormais avec Social Point et côté régie chez Fyber, qu’est ce que cela t’as apporté de voir les deux côtés du marché?

En effet, j’étais curieux de comprendre ce qui se faisait de l’autre coté du mur, et j’adore. Nous sommes dans un secteur où la data est massive mais aussi clé. Si vous êtes du coté advertiser il y a des données auxquels vous détenez et qui n’est pas forcément partager avec les éditeurs, et ça marche aussi dans le sens inverse. J’apprécie d’être maintenant dans un milieu créatif ou je peux apporter une vision beaucoup plus globale du marché.

Logo-dragon city

3/ Quels sont les principaux leviers de user acquisition qu’utilise Social Point à date?

Deux leviers sont utilisés, le média et les adnetworks. L’achat média sur les plateformes Facebook, Google ou encore Twitter sont des investissements communs je pense à tous les top publishers. La ou peut-être Social Point se distingue des Kings ou Supercell c’est les moyens qui ont été donné pour développer son réseau d´adnetworks, incentivé ou non.

4/ Facebook et Google ont 75% de parts de marché de la publicité mobile, est-ce que tu confirmes la dépendance des développeurs à ces 2 acteurs pour leurs campagnes de download?

Pour l´acquisition d´utilisateurs, Facebook est aujourd´hui le média avec une capacité d´acquisition presque illimitée et les outils de targeting les plus développés. A mon sens ce n´est donc pas une dépendance mais une assurance de rendement. Pour Google, je serais plus partagé. L´acquisition de nouveaux utilisateurs grace a un targeting par mots clés peut avoir ses limites, le retour sur investissement sera plus faible. La véritable dépendance des développeurs elle est plus simple, c’est l’Apple Store et le Google Play Store.

5/ Quels leviers peu ou pas exploités souhaiterais-tu développer?

Peut-être un peu l’utopie de tout studio de jeux, investir et réussir dans le merchandising. comme Rovio avec Angry Birds, passer du jeu à l’entertainment. Mais sans oublier que le jeu reste la source première de revenue. Supercell semble vouloir tenter l’aventure (il recrutent en ce moment un expert du merchandising), j’aimerais que Social Point soit les prochains.

6/ Peux-tu nous présenter les outils sur lesquels tu travail et pourquoi Social Point a fait ces choix (Tracking, Analytics, ASO…).

Nous travaillons depuis longtemps avec Mobile App Tracking de TUNE (ex Has Offers) mais  aussi Ad-x pour Facebook. Nous gérons les campagnes Facebook avec le PMD Adquant . Nous avons toujours apprécié la simplicité d’utilisation et leur suivi client est particulièrement efficace. Pour l´analyse performance, nous utilisons Qlikview, que je recommande a toute personne qui voudrait automatiser les analyses  performance. Cela peut être un gain de temps considérable.

7/ Enfin, quel conseil donnerais-tu à un développeur qui se lance dans l’acquisition d’utilisateur?

“Fonce!“ car le marché est en train de se structurer rapidement. il y a eu cette année de nombreux rachats des Adnetworks, j’en veux pour exemple l’annonce du rachat de Fyber par RNTS Media il y a un peu. Mais aussi il faudra s´internationaliser depuis le début, dans cette industrie on ne peut se contenter du marché local. Enfin, si vous etes un éditeur de jeu, je retiendrais une chose pour l’acquisition, mes concurrents ce ne sont pas que les autres éditeurs, ce sont aussi des marques comme Nike, Coca Cola avec des décennies d’expériences dans le marketing et une image de marque ultra puissante. Vous devrez vous démarquez, faire mieux ou tout du moins aussi bien. Certains s’en sortent plutôt pas mal.

A propos de Vincent Tessier

Vincent Tessier
VP Demand Partnerships chez adsquare, Audience Management Platform pour mobile. Diplômé de l'ISC Paris et du MBA MCI de l'ILV. Co-fondateur des afterworks MobileDrinks.fr et co-organisateur des conférences AppDays 2015.

Check Also

Comment créer des visuels efficaces pour maximiser les performances de votre publicité mobile ?

On imagine souvent qu’il est facile de créer du contenu publicitaire pour mobile lorsque l’on …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *