mercredi , 26 avril 2017

Interview Pete O’Mara-Kane, VP Sales de LoopMe

S’il y a bien 3 mots tendances en ce moment, c’est bien video / mobile / programmatique. Et bien c’est exactement le créneau de Loop Me, DSP Video mobile, manage ou self-service. La plateforme anglaise a développé son propre bidder, DMP et algorithme d’intelligence artificiel. Elle propose même un SDK publisher lui permettant des relations directs en plus de ses connections avec les SSP / adexchanges. Je vous propose d’aller à la rencontre de Pete O’Mara-Kane, VP Sales de LoopMe, basé à Londres, afin d’en savoir plus. Ca tombe bien car LoopMe va ouvrir un bureau en France sous quelques semaines…

logo LoopMe1/ Peux-tu nous présenter LoopMe?

Pete-O'Mara-kane-LoopMe

LoopMe estle plus grand DSP mobile dédié à la vidéo. Nous utilisons un DMP propriétaire ainsi que notre technologie d’intelligence artificielle pour délivrer des performances qui sont régulièrement bien supérieur à celle de nos concurrents. Nous pensons que la TV est désormais bien moins efficace qu’il y a 5 ans dû à la prolifération de nouveaux device, notamment mobile qui envahissent le salon des foyers. Sur cette base le mobile est idéal pour délivrer des résultats sur le digital, en complément de la publicité TV. La TV est un business à 200 milliards mondialement et si disons seulement 10% migre sur le mobile, nous avons un marché mobile vidéo à 20 milliards et c’est notre ambition.

 

 

2/ Quel est votre business model?

Nous sommes complètement flexibles et offrons à nos clients la possibilité de travailler sur les modèles suivants : CPM, CPC, CPV, CPCV et CPI.

3/ Peux-tu nous donner plus de détail sur votre technologie?

Nous avons en effet développé plusieurs briques technologiques qui nous permettent de délivrer de solides performances. Premièrement notre outil d’adserving qui nous permet de livrer de l’interstitiel vidéo, du rich media en plein écran, nativement au sein des apps ou bien en web mobile. Deuxième, notre DMP offre la possibilité d’intégrer n’importe quel source de données et en l’espace de quelques minutes  nous pouvons détailler un rapport d’audience correspondant. Nous pouvons aussi l’utiliser pour constuire des segments d’audience spécifiques aussi bien que pour mettre en place un ciblage avancé ou du retargeting. Troisièmement, nous pensons qu’à mesure que le monde publicitaire adopte le programmatique, le maching learning deviendra de plus en plus essentiel pour réussir. Et nous ne parlons pas ici d’un uplift de 10 à 15% mais plutôt jusqu’à + 350%. Actuellement notre intelligence artificielle délivre du +100% de performance et dans certain cas jusqu’à +400%.

loopme interview

4/Vous proposez également un SDK éditeur, quelle est votre proposition de valeur ici?

Notre point différenciant est le fait que notre SDK est très léger en poids, un des plus léger du marché alors que nous proposons de la vidéo.

5/Quels sont les challenges d’une campagne vidéo mobile pour un annonceur ?

Pour le moment, la durée des vidéos est un problème important. Les annonceurs utilisent une copy vidéo qui vient de la TV, souvent du 30 secondes ou même plus long, et attendent de celle-ci qu’elle performe aussi bien en mobile. Mais le mobile est le device de l’immédiateté, du snacking et nous voyons des performances bien supérieur sur des formats de 5 à 15 secondes. Naturellement, il ya  des coûts de production associés à la modification de la créa, mais le bénéfice est bien plus grand que le cout supplémentaire.

6/Est-ce que la vidéo incentivé est nécessaire pour avoir du volume en mobile?

Il y a 6 mois, j’aurai répondu probablement que oui. Mais désormais ce n’est plus le cas, notamment grâce à notre technologie d’adserving et de formats, nous avons dépassé ce frein.

7/Quels sont vos KPIs pour mesurer la réussite d’une campagne?

Nous préférons travailler sur les KPIs de nos annonceurs plutôt qu’imposer ce que ne pensons être de bon KPIs. Nous pensons que chaque annonceur est particulier et connait bien ses propres enjeux et mesures de performances. Donc qu’ils trackent le clic, l’engagement, la complétion ou même le nombre de download d’une app, nous travaillerons sur cette metrics.

8/ Quels sont vos plans pour l’avenir?

Notre principal objectif pour le futur proche est l’ouverture de bureau, grandir notre équipe et donc notre business. Le prochain bureau qui ouvrira sera la France, dans les 3 mois et  ensuite probablement San Fransisco, New York, Singapoure et la Chine.

Pour en savoir plus sur LoopMe, leur site mais aussi leur chaîne Youtube qui a pas mal de contenu intéressant

A propos de Vincent Tessier

Vincent Tessier
VP Demand Partnerships chez adsquare, Audience Management Platform pour mobile. Diplômé de l'ISC Paris et du MBA MCI de l'ILV. Co-fondateur des afterworks MobileDrinks.fr et co-organisateur des conférences AppDays 2015.

Check Also

thumbnail-smartappli nicolas clairembault

Interview de Nicolas Clairembault, CEO de Smartappli

Quand on vous dit que la France n’a pas à rougir en termes de start-up …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *