mercredi , 26 avril 2017

Interview de Julien Chastel, CEO de MOWO

Le mobile permet facilement d’atteindre des utilisateurs partout dans le monde, bien plus facilement que l’internet fixe, notamment par la simplicité de publication dans les stores d’aps. C’est une vraie chance et une fantastique opportunité pour l’éco-système publicitaire. Pour autant, lancer une campagne sur plusieurs pays reste un challenge, afin d’harmoniser un environnement fragmenté. A l’inverse, pour les éditeurs la monétisation de leur inventaire international représente parfois un casse tête. Qui dit problème égale solution ou tout du moins une start-up qui se propose de résoudre ce problème. C’est exactement ce que MOWO se propose faire, j’ai donc le plaisir aujourd’hui d’interviewer Julien Chastel, son co-fondateur et CEO.

Marketing mobile MOWO
1/ Peux-tu nous présenter MoWo?

Mowo est une régie internationale premium sur Mobile.  Notre offre se base sur 3 axes : la représentation d’éditeurs / régies  premium locales sur tous les principaux marchés, d’adtechs innovantes, ainsi qu’un réseau de social influencers à travers le monde.

2/ Pourquoi avoir lancer une offre uniquement mobile?

Nous souhaitions, de part nos différences expériences passées, se focaliser sur le mobile depuis de nombreuses années et surtout, continuer à se spécialiser sur l’international que nous connaissons particulièrement bien et qui nécessite une attention toute particulière. Nous sommes donc des spécialistes de l’international, comme il en existait pour le print puis sur le web. D’ailleurs certains annonceurs globaux nous ont poussé à monter cette offre afin de pouvoir leur apporter des alternatives à certains acteurs globaux.

3/ Quel part du CA d’un éditeur peut représenter son trafic international?

Le traffic international est parfois mal valorisé par l’éditeur, et souvent son potentiel est sous évalué par les agences globales. Nous avons ainsi eu l’idée de pouvoir agglomérer les régies / éditeurs locaux afin d’être leur porte voix, leur ambassadeur auprès des clients globaux. Nous pensons qu’un client international qui souhaite toucher une audience sport en Allemagne ne doit pas avoir un choix unique : une référence internationale pour son plan de communication, mais avoir une alternative locale est un “plus” indéniable. C’est cet axe que nous avons choisi. We act Global and reach Local. Les éditeurs locaux bénéficient ainsi de revenus additionnels souvent non négligeable.

4/ MoWo ne vend que de gré à gré avec ses partenaires internationaux ou également via des solutions programmatiques?

Nous vendons en effet de manière traditionnelle de gré à gré, par ailleurs nous avons des projets particulièrement ambitieux et important dont nous ne manquerons pas de présenter au marché en ce début d’année 2016.

5/ A l’heure du programmatique, un éditeur peut monétiser de manière automatiser son inventaire globale via un SSP, sans rien faire, pourquoi cela ne suffirait-il pas?

En effet cela est une excellente question. De manière pragmatique, la vente via un SSP ne se fait pas “tout seul” contrairement à ce que l’on veut nous faire croire. Pour qu’un éditeur donné, ait une vraie place dans un plan média, il faut toujours valoriser sa marque, ses valeurs… que la vente se passe de gré-à-gré ou en programmatique!

Nous proposons dans le cadre de représentation exclusive, des solutions ultra innovantes du secteur des adtech global afin de pouvoir leur apporter un service premium et pouvoir aussi proposer aux agences des alternatives “uniques”

6/ Quelle est ton portefeuille d’éditeur en France que tu proposes aux agences internationales?

Nous représentons un grand nombre d’éditeurs via les régies locales que nous représentons. D’ailleurs cette stratégie, nous a permis de vite proposer des marques locales reconnues partout dans le monde même sur certains territoires difficile d’accès tel que le Qatar, Singapour ou UAE par exemple. Mais de manière plus générale nous travaillons avec 3 types de partenaires pour nos clients francais et internationaux :

  • Des médias premium sur les 5 continents dans les grandes thématiques que sont la finance, le lifestyle, les news, le travel ou l’entertainement avec au total plus de 18 000 apps.
  • Des ad techs innovantes nous permettant par exemple de proposer des campagnes vidéos mobiles en ciblant la bonne audience au bon moment et à grand échelle. Parfait pour nos clients voulant utiliser le mobile comme extension de leur campagne TV.
  • Des social influencers, principalement des Youtubers (37 000 chaines dans le monde), permettant de créer des dispositifs de brands content en total affinité et intelligent. Dispositif idéal pour une marque voulant utiliser le pouvoir de l’influence marketing pour travailler son image

7/ Quelles intégrations techniques nécessitent l’adoption de ton service pour un éditeur?

Il n’y a aucune intégration technique à prévoir et nous n’avons pas vocation à poser des SDK. C’est juste de la représentation commerciale. Ainsi un simple redirect suffit pour lancer une campagne.

8/ Quels sont les types de campagnes que tu arrives à signer à l’international pour tes clientes éditeurs français?

Nous travaillons en étroite collaboration avec des acteurs globaux du secteur de l’énergie, du luxe, de l’Entertainement, du Private Banking, du Voyage et de l’Auto… sur plus de 35 pays.  Que recherchent ils, l’inventaire international ou lancer des campagnes sur de l’inventaire français? Nos clients nous font confiance pour pouvoir les aider, et travailler avec eux, lors de problématiques globales. En effet ils ont souvent des problématiques difficiles, sur des marchés complexes. Nous faisons tout pour leur faciliter le travail et tenter d’apporter notre expérience et notre expertise. A l’inverse, nous proposons aussi à des acteurs francais (régies, éditeurs, adtechs ) la représentation de leur inventaire ou de leur solution depuis certains hubs étrangers.

9/ Quels sont vos projets pour 2016?

Nous avons de gros projets qui devraient être annoncés en début d’année, c’est tout ce que je peux vous dire 🙂 En tout cas ce que je peux dire c’est que nous restons focalisé sur nos trois axes : 100% Mobile , 100% International et 100% premium.

 

A propos de Vincent Tessier

Vincent Tessier
VP Demand Partnerships chez adsquare, Audience Management Platform pour mobile. Diplômé de l'ISC Paris et du MBA MCI de l'ILV. Co-fondateur des afterworks MobileDrinks.fr et co-organisateur des conférences AppDays 2015.

Check Also

Comment comparer les différents formats de publicité mobile ?

Il existe une variété de formats de publicité mobile avec des spécificités bien distinctes. De …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *